Coupe d’éclaircie aux abords de la commune

L'ONF va procéder à une coupe d'éclaircie sur la parcelle n°140 allant de la maison forestière à la cavée Bergeron.

Ce type de coupe vise à améliorer la parcelle en coupant tous les 10 à 12 ans un cinquième des arbres les moins sains. Un équilibre entre différentes générations d'arbres est également recherché à cette occasion, la coupe de vieux arbres apportant alors une lumière bienvenue aux plus jeunes.

Outre cet aspect de gestion forestière, du fait de la situation particulière de la parcelle, accolée à une route et à des habitations, l'opération revêt également un objectif de sécurisation pour ces installations riveraines, avec un bonus pour les habitation sous la forme d'un surcroît de lumière.

Une autre particularité de la parcelle, une pente prononcée sur la partie opposée aux habitations et à la route, obligera à effectuer l'abattage des arbres en 2 temps :

  1. de fin mars à fin avril, c'est toute la partie la plus plate qui sera en chantier ; cette partie, facile à exploiter, présentera peu de risque de toucher d'autres arbres ;
  2. probablement en mai ou en juin, la coupe dans la partie pentue sera réalisée ; il est nécessaire d'attendre cette période afin de limiter le risque de blesser d'autres arbres non destinés à être abattus alors que les arbres sont plus fragiles pendant la montée en sève qui s'opère jusqu'en mai.

Durant ces 2 phases de chantier, les travaux se tiendront du lundi au vendredi, du lever du soleil à environ 17h. Il engendrera des nuisances sonores par l'utilisation de tronçonneuses et d'un tracteur chargé d'apporter tous les troncs jusqu'aux abords de la maison forestière.

Concernant la sécurité, aucune précaution à prendre du côté de la route ou des habitations : les bûcherons veilleront à faire tomber les arbres du bon côté. En revanche, dans la forêt, il sera important de respecter la signalisation mentionnant l'interdiction d'accès au chantier même en dehors des horaires de travail sur le chantier. Cela concerne notamment le chemin passant derrière les maisons et allant jusqu'à la maison forestière.

Le bois extrait, essentiellement du hêtre pour un volume estimé à 2000m³, sera principalement destiné à alimenter une scierie française. Dans une moindre mesure, la récolte sera débitée en bois de chauffage pour quelques habitants de Saint-Sauveur s'étant manifesté auprès du garde forestier. Une dernière partie pourrait également alimenter en matière première l'usine Smart Woods (ex-Eurosticks).

Pour finir, le garde forestier se tient à la disposition du public pour répondre à toute question qui n'aurait pas trouvé sa réponse dans cet article.